Un beau matin

SoleilUn beau matin, juste avant l'aurore, tandis que vous serez encore au lit et que le silence sera très profond, au point d'en être audible, vous vous éveillerez d'un rêve mais pas d'un rêve au sens ordinaire. Vous vous lèverez et marcherez vers la fenêtre faiblement éclairée. A travers les goutelettes de rosée vous regarderez le matin encore sombre puis le ciel qui contient la promesse d'un luminaire resplendissant. En regardant la rosée miroiter contre le velours foncé de l'éternité vous apercevrez la lune à l'horizon, qui attend la relève d'un astre plus éclattant.

Seuls, frissonnant au contact d'un sentiment indescriptible, vous êtes debout, contemplant la vie qui doucement s'éveille. Bientôt vous entendez un bruissement dans le taillis proche - comme vous l'oiseau s'est éveillé tôt en sorte de pouvoir saluer le matin. Il chante l'espoir et la joie par quelques notes mélodieuses. là-bas, sur le lointain horizon, les montagnes se découpent en violet, comme de solitaires sentinelles de la vie. Elles sont vastes, tranquilles et fortes, entourées d'une faible lumière rose.

Unis à toute cette splendeur, qui tout simplement est, vous ne distinguez plus aucun bruit hormis les battements de votre coeur devant l'admirable évévénement, le flam boiement glorieux de ce jour montant à l'horizon. Le rideau sombre lentement se déchire, les étoiles pâlissent et la lune, magique, fait don de sa beauté à l'aube qui va se déployer.

Vous êtes totalement pris par l'instant enchanteur, quand soudain vous vous dites : N'y aurait-il la continuité des matins, nos peurs, nos inquiétudes, nos rêves et nos illusions seraient des non-choses. Là-dessus, surgissant de derrrière les montagnes, vous voyez un joyau de feu dont les rayons atteignent la vallée brumeuse comme des messages d'espoir. Le superbe Ra monte dans le ciel, le ciel s'embrase de tous les tons de rouge et de rose. L'oiseau chante plus fort et le monde entier s'éveille à ce matin agrémenté d'une merveilleuse brise.

Tandis que vous contemplez ce spectacle grandiose, témoin de tous les instants du temps, que l'émerveillement vous saisit tout entier, vous prenez votre essor, comprenant soudain que vous êtes en réalité la vie de Ra. Comme vous êtes le paisibles mais fortes sentinelles de la vie du lointain horizon. Comme vous êtes l'aube avec ses bruissements de branches, ses goutelettes de rosée, le chant suave de l'oiseau.

Et à l'aube suivante, voyez, Dieu Je Suis. Et vous serez pris dans la majestueuse beauté de Tout Ce Qui Est, car vous serezdevenus un avec la Lumière, la Puissance, la Continuité muette de cette Force.

Il est une chose d'entendre parler d'une vérité, il est une autre de la réaliser. Néanmoins, au moment le moins attendu, vous vous lèverez et contemplerez pareille splendeur dans le ciel. Et la conscience de cette vérité, par la pais de l'être, deviendra réalité... un beau matin. Alors les mots, la confusion, la colère, le rejet de soi, la quête, les livres, les instructeurs, toutes les complexités relatives à la compréhension de Dieu prendront fin. A la place, il y aura une profonde connaissance... imposible à décrire.

Votre matin viendra... comme il est venu pour moi jadis.

RAMTHA, Éditions Astra 1988 (pages 246 et 247)

www.alainmailhot.com Mesure les visiteurs