Accueil Croissance Découvrir Forum Contact

 
 

Lettre d'information

Abonnez-vous à notre
lettre d'information

Inscription
désinscription

Voir la dernière
lettre de diffusion


Partenaires

Prendre le temps... Plus de trafic... Testament par In ternet Paule Boucher Gîte chez Mado

 

 

 

 

La méditation simple


Comment se détendre après une longue journée de travail. Comment faire taire ce bavardage qui nous empêche de relaxer ou de s'endormir le soir? Comment  améliorer nos capacités de concentration et être plus efficace? Par la méditation, bien sûr. Mais si vous êtes comme moi, vous serez tente d'éviter ces méditations qui semblent reliées à des religions, en position de yoga dans des endroits et des moments précis. Quoique ces formes de méditations soient très valables. Avec le temps, vous arriverez à méditer n'importe où, n'importe quand et de différentes façons. A mon avis, cette méthode est aussi valable et plus accessible.

Dans son livre intitulé ÊTRE HEUREUX, c'est possible..., John Pepper donne une excellente comparaison de la méditation: "Une bonne façon de se représenter l'espace, la clarté que pourraît faire naître en nous la méditation, consiste à imaginer une jarre d'eau boueuse que l'on secouerait en tous sens. Projeté de-ci de-là, le dépôt boueux est comme notre esprit aujourd'hui - tellement agité qu'il est impossible d'y distinguer quoi que ce soit. Arrêtons alors de secouer le récipient  et laissons l'eau reposer. Après quelque temps, le sédiment qui troublait l'eau commence à se déposer au fonds. Progressivement, l'eau va devenir plus claire et une couche de particules et d'organismes va tapisser le fonds. La pureté de l'eau nous permet maintenant de voir clairement chaque poussière, qui, un moment plus tôt, formait en se joignant aux autres, une substance trouble. Nous pouvons, si nous voulons regarder attentivement, dresser la liste de tout ce qui s'additionnait pour faire de cette eau l'image même de la confusion. La méditation agit de la même manière, elle nous permet de décrocher de la folle ronde de nos jours, elle nous ralentit. Nous laissons retomber la poussière. Et nous allons alors pouvoir nous occuper de cette poussière."

Pour y parvenir, il n'est pas nécessaire de prendre des postures compliquées, ou de réciter des formules toutes faites (mantra), ni d'être enfermé dans une pièce barrée à double tour. Vous pouvez méditer assis, dans votre fauteuil préféré, sur un banc du métro ou dans un parc. Vous pouvez même vous allonger mais vous risquez de vous endormir. L'important est de choisir une position à l'aise en ayant le dos bien droit.

Au début, il sera préférable de méditer dans un endroit tranquile, les yeux fermés. Ou encore, allumez une chandelle devant vous sur une table basse, en fixant la flamme cela vous aidera à vous concentrer.

Respirez profondément, expirez... puis pendant quelques minutes, ne faites rien d'autre que de surveillez votre respiration. Pour une meilleure concen- tration, comptez chacune de vos respirations: aspiration-expiration de un à dix puis revenez à zéro. Si votre esprit commence à errer avant que vous arriviez à dix, recommencez à zéro. Continuez ainsi pendant vingt ou trente minutes à une fréquence d'une fois par jour ou aux deux jours. Voilà une méthode toute simple et facile à mettre en pratique. La méditation est une manière d'être, de se sentir bien. Vaut mieux une méthode simple qu'on utilise plutôt qu'une méthode compliquée qu'on abandonne. L'important est de parvenir à faire le calme quand on en a besoin.

 

 

© Alain Mailhot 1998-2009 - Copyright Dépôt #00033334