Un Instant!
Par Alain Mailhot
ARCHIVES

 Âme de poète
 Simplicité...
 Esclavage
 Anniversaire
 Joyeux Cadeaux!
 Ça marche!
 Résolutions
 Histoire d'eau
 Surconsommation
 La Toscane
 On bougeait!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

www.alainmailhot.com

Nostalgie...

Ce matin je marche pour le plaisir, comme la plupart des matins. Il est 5 heures 30 et il fait encore nuit sous un ciel étoilé. Les rues sont désertes à part quelques camions qui me distraient de mes pensées errantes. Je médite sur qui je suis... et qui je pourrais être.

Une odeur de fumée de cheminée, bouleau sans doute, me ramène dans mes souvenirs d'enfance. Le chauffage au bois était chose courante à l'époque. Aujourd'hui les sources de chauffage sont plus variées.

Six heures. On n'entend plus l'Angelus comme jadis. Je ne sais pourquoi. Peut-être les gens son moins matinals et cela troublerait leur sommeil. On l'entendait encore vers la fin des années 60.

Hummmm!!! Quel parfum! C'est la cuisson du pain à la boulangerie artisanale du boulevard. Le boulanger y a laissé la porte grande ouverte. Ça me rapelle ma mère, elle cuisait le pain tous les lundis. Quand j'avais quatre ou cinq ans, je me souviens, tôt le matin elle préparait la pâte dans son pétrin qu'elle activait manuellement, déposait la pâte dans les moules puis les laissait sur une étagère près du poêle à bois pour la levée. Et plus tard elle les cuisait au four et cet arôme égayait la maisonnée pour le reste de la journée. J'ignore la cause, mais cette odeur me sécurisait. Aujourd'hui dans les maisons ça ne sent plus rien... enfin rien de comparable!

La lueur du jour se réflète sur la rivière calme telle un miroir. Quel merveilleux spectacle! Mais me voilà déjà de retour à la maison... sans odeur. Mais dans quelques minutes un arôme de café vanille-noisette et de bagel-sesame gillé répandra son baume et marquera le départ d'une autre passionnante journée!